Pourquoi et comment – enfin – lâcher votre tendance au perfectionnisme

Pourquoi et comment – enfin – lâcher votre tendance au perfectionnisme

Je sais qu’il y a beaucoup de perfectionnistes parmi les professionnelles du bien-être, et je suis concernée, moi aussi ! Tant que ça concerne vos loisirs, rien de grave. Mais ça impacte forcément aussi votre travail, et là c’est une autre histoire. J’ai pu enfin commencer à me libérer de ma tendance au perfectionnisme, et je voulais vous partager quelques conseils qui m’ont déjà été bien utiles !

J’ai une petite idée de ce que vous vivez…

Comment se traduit le perfectionnisme au moment de la rédaction

Si vous voulez que vos contenus soient parfaits, vous passez énormément de temps à écrire. De même pour corriger et recorriger vos textes. Et finalement quand vous faites ça, vous ne vous sentez jamais satisfaite de ce que vous avez écrit. Les mots ne sont jamais assez forts. Les tournures de phrases jamais assez élégantes ou efficaces.

Au lieu de continuer à écrire tout simplement, vous êtes toujours en train de vous relire, de corriger en même temps que vous essayez de rédiger votre texte. Vous essayez de penser à trop de choses en même temps !

Vous trouvez le fait d’écrire très difficile, très long, très lourd.

Ça vous prend beaucoup d’énergie et vous n’éprouvez pas toujours autant de plaisir à écrire que vous aimeriez.

Et si vous travaillez sur votre prochain site web, il y a des chances pour que ça se passe comme ça :

Si vous voulez que votre Webdesign soit parfait, vous vous attardez également sur des détails.

Pour les perfectionnistes, tout a la même importance, tout doit être au top.

Vous passez alors énormément de temps à choisir vos couleurs, la disposition des éléments sur votre site, la largeur des colonnes sur vos pages, l’apparence du menu, la police, etc. Vous vous inquiétez aussi énormément au sujet de vos photos car vous voulez une qualité professionnelle.

Tant que tout ce qui est important pour vous n’est pas en place comme vous le souhaitez, vous ne voulez pas passer à la suite et vous lancer. Vous retardez la mise en ligne de votre nouveau site et ne partagez pas vos contenus.

Vous ressentez un conflit intérieur entre le désir que vous avez de proposer un site au top à vos clients potentiels, avec des contenus de haute qualité, et la constatation que le temps passe, que vous avez besoin d’être efficace, d’avoir des résultats grâce à ce que vous faites.

Est-ce que j’ai vu juste ?

Vous partez d’une bonne intention. En réalité, vous vous mettez des bâtons dans les roues

Vous niez votre rythme naturel et vos besoins

Le fait d’avoir de si hauts standards de qualité sur tout ce que vous faites pour votre communication vous demande beaucoup d’énergie et cela vous épuise. Vous n’arrivez pas à tenir votre rythme, et vous accumulez beaucoup de stress.

A la fin, vous risquez de vous décourager, de ne pas respecter vos vrais besoins, de ne pas vous reposer. A l’extrême, ce chemin peut vous mener au burnout.

Vous vous dévalorisez intérieurement

Si vous visez si haut, c’est soit pour obtenir les meilleurs résultats possibles, soit pour vous rassurer et avoir au moins des résultats corrects.

Beaucoup de perfectionnistes travaillent si dur car elles pensent devoir toujours faire plus pour avoir ce qu’elles veulent. Elles ont peur de ne pas être à la hauteur si elles en faisaient moins. A force d’être si dure envers vous-même, vous doutez de plus en plus de votre valeur.

Vous retardez fortement l’arrivée des résultats

Vous ne passez pas à l’action assez vite, et le risque est de ne pas passer à l’action du tout. Le problème est qu’en voulant trop bien faire, vous retardez en réalité l’arrivée des résultats que vous voulez.

Ce n’est pas possible de créer un site ou un texte parfait : vous n’en avez donc jamais terminé. Et vous utilisez beaucoup trop de temps et d’énergie pour peu ou pas de résultats.

Vous vous coupez de ce qui pourrait réellement vous aider à avancer

Pendant que vous redoublez d’efforts sur un seul texte, vous pourriez publier plus d’articles sur votre blog ou plus de contenus sur Facebook. Vous auriez du temps pour répondre à vos messages, créer un nouveau programme ou travailler avec plus de clients. En gros, si vous vous libériez de votre tendance au perfectionnisme, vous pourriez développer plus efficacement votre visibilité, rencontrer et aider plus de gens (et votre chiffre d’affaires avec).

Quelques pistes pour vous aider à avancer

Comment faire pour avancer suffisamment rapidement dans votre communication, alors que vous avez tendance au perfectionnisme ?

Vous êtes assez

Rappelez-vous tout d’abord que si vous avez cette tendance c’est que ça révèle très certainement un manque de confiance en vous. Je ne vous apprends peut-être rien, mais c’est important de vous rappeler de ça au moment où vous vous sentez coincée par votre tendance à en faire toujours plus.

Prenez conscience de votre valeur. Vous êtes bien telle que vous êtes. Ce n’est pas un problème de vouloir vous améliorer, d’avoir envie de faire mieux, mais ça ne doit pas vous empêcher d’agir maintenant avec les ressources que vous avez.

En réalité vous avez déjà largement ce qu’il faut pour :

  • Produire des contenus de qualité,
  • Proposer un site web avec un webdesign qui vous représente,
  • Réussir !

Définissez vos vrais besoins

Il y a une différence entre ce dont vous imaginez avoir besoin pour réussir et ce dont vous avez besoin en réalité. Dans le premier cas, c’est votre mental qui vous mène dans une direction qui n’est pas la bonne pour vous. C’est une réaction à une peur de manque. Et c’est une autre chose de savoir ce qu’il vous faut vraiment. En général vos besoins sont beaucoup moins élevés que ce que vous imaginez.

Prenons par exemple la création de vos contenus

Ce dont vous avez besoin c’est autant de les créer que de créer des contenus de qualité. La qualité ne doit pas prendre le pas sur la quantité que vous produisez. Il est tout aussi important, et même plus efficace, de produire des contenus 1 ou 2 fois par semaine même s’ils sont perfectibles, que de vouloir créer quelque chose qui soit super mais qui vous a empêchée d’avancer sur d’autres sujets.

Apprenez à maîtriser vos compétences progressivement

La perfection n’existe pas. Mais en essayant d’avancer quoi qu’il arrive, vous allez vous améliorer avec le temps. C’est mieux de viser la maîtrise progressivement, que de vouloir tout de suite la perfection.

Comment faire avec l’écriture ?

1 – Vous pouvez décider de passer 2 heures à votre article de blog : quoi qu’il arrive, vous terminez ce que vous avez commencé en respectant ce délai. Vous essayez de mettre en place les conseils que vous avez appris sur la rédaction comme vous pouvez.

2 – La fois d’après, vous allez avoir intégré ce que vous avez appris la première fois et vous allez pouvoir suivre d’autres conseils supplémentaires.

3 – Et ainsi de suite !

Au bout du compte, vous arrivez vraiment à avoir une maîtrise plus fluide et plus facile de la rédaction. Vous pouvez écrire des contenus de haute qualité sans prendre trop de temps parce que vous avez appris progressivement.

Comment faire avec votre webdesign ?

Je vais vous donner un exemple pour vos couleurs.

1 – Choisissez-les en vous concentrant sur ce qui vous attire naturellement, mais n’essayez pas d’imaginer toutes les combinaisons de couleurs qui pourraient aller. Ça vous demandera de faire trop de sélections et de choix successifs, et donc trop de temps et d’énergie.

2 – Par la suite vous pourrez envisager quelque chose de plus professionnel en travaillant avec une graphiste qui s’occupera elle-même de faire des choix précis, et de passer du temps là-dessus.

Si vous pouvez travailler tout de suite avec un pro, c’est top ; sinon, faites avec ce que vous avez. Avancez un pas à la fois.

Souvenez-vous que vos choix sont importants, mais qu’en aucun cas un seul élément ne peut déterminer votre échec ou votre succès.

Vos couleurs, vos photos, vos sujets d’articles de blog… oui, ça compte ! Mais c’est un ensemble de choses qui fait que vous allez réussir ou que vous allez mettre plus de temps pour y arriver. C’est un mélange entre votre mindset et vos stratégies.

Vos résultats reposent sur autre chose que les couleurs de votre site ou l’article que vous êtes en train de rédiger maintenant. Autorisez-vous à être vous-même et relâchez la pression !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.