Ce qui se cache vraiment derrière votre désir d’authenticité pour votre visibilité

Ce qui se cache vraiment derrière votre désir d’authenticité pour votre visibilité

Vous voulez développer votre visibilité web avec authenticité, mais vous êtes un peu perdue

C’est très important pour vous d’être authentique, car vous êtes dans la relation d’aide. Vous voulez respecter vos clients, vos clients potentiels, et vous respecter vous-même.

Mais vous ne savez plus trop quoi penser de toutes les stratégies qu’on vous dit de suivre. Vous ne vous sentez pas prête à faire tout ça. Peut-être aussi que vos formateurs vous ont dit de ne surtout pas faire de pub ni de marketing, et de plutôt vous fier au bouche-à-oreille, et vous voyez à présent qu’il y a des limites à ça.

Vous avez l’impression de devoir choisir entre garder votre authenticité mais ne pas avoir beaucoup de succès, et appliquer des techniques que vous n’aimez pas pour trouver des clients.

La raison n°1 qui fait que gérer votre visibilité est si difficile pour vous

A mon sens, c’est d’abord parce que vous confondez une valeur avec des croyances limitantes, la peur, la passivité… et laissez l’auto-sabotage prendre le dessus.

Etre authentique, c’est rester intègre. Mais ce n’est pas être passive.

Quel que soit votre secteur, le fait d’être entrepreneure demande que vous vous fassiez connaître et que vous proposiez vos services activement. C’est indispensable si vous voulez plus d’autonomie financière et quitter un jour votre job alimentaire si vous en avez un en ce moment.

Ce n’est pas le fait de mettre en avant vos compétences et de vouloir vendre vos services qui pourrait vous faire manquer d’authenticité. C’est la manière dont vous pourriez vous y prendre.

Si vous voulez connaître la sérénité de gérer votre visibilité web avec authenticité et plus d’efficacité, vous devez commencer par faire la part des choses. Comment savoir quand vous exprimez cette valeur et quand vous vous laissez influencer par vos peurs et vos croyances limitantes ?

6 indices pour savoir quand vous êtes vraiment authentique, et quand vous écoutez votre peur

Vous laisser guider par la peur et l’auto-sabotage, c’est :

1 Faire uniquement ce qui vous plait et ce avec quoi vous êtes à l’aise, et éviter toute nouvelle approche de visibilité qui vous semblerait trop audacieuse. C’est vrai, c’est très important de vous écouter, et toutes les approches ne sont pas pour vous.
Mais parfois on croit s’écouter et se respecter, alors qu’en fait on a juste trop peur d’essayer quelque chose de nouveau et qui pourrait nous faire évoluer. Il n’y a pas que l’amour qui rend aveugle, la peur aussi.

2 Ne pas vous exprimer suffisamment : par exemple, ne pas oser envoyer vos newsletters car vous avez peur d’ennuyer vos clients potentiels avec vos emails. Soyez rassurée car vous n’êtes pas intrusive si vous envoyez des emails régulièrement. Les membres de votre liste se sont inscrits volontairement et ils ont toujours le choix de les lire ou non, au moment qui leur convient. Et ceux qui se désinscrivent ne sont juste pas faits pour travailler avec vous.
Encore une fois, vous devez aller vers les autres régulièrement pour qu’ils apprennent à vous connaître et comprennent ce que vous avez à offrir. Ça ne se fait pas en une fois.

3 Ne pas vous exprimer d’une manière suffisamment puissante : vous choisissez des mots « humbles » pour parler de votre travail. Car vous ne voulez surtout pas avoir l’air arrogante, « m’as-tu-vue », prétentieuse… Vous avez parfois tendance à penser que « donner envie de », et « séduire » reviennent à « manipuler ».
Mais si vous cherchez trop à avoir l’air humble et avez peur de manipuler, vous vous coupez de votre plein potentiel. Je pense que les professionnelles du bien-être apportent une aide vraiment inestimable à leurs clients. Vous méritez d’utiliser des mots audacieux et impactants pour parler de vos services car ils peuvent aider vos clients à transformer leur vie. Et ce n’est pas avec un vocabulaire neutre ou banal qu’on exprime ça.

Quand vous faites ça…

Vous laissez la peur décider pour vous. La peur d’être jugée, de déplaire. Vous vous dites : « si je fais ça, si je dis ça, ma communauté va penser que […] ».

Mais vous n’êtes pas dans la tête des autres. C’est seulement un film que vous vous faites. C’est votre mental qui vous persuade que franchement, ce n’est pas très authentique ce truc.

En réalité, votre mental, il a bien compris que l’authenticité est une valeur super importante pour vous. Alors quand il voit que vous le mettez dans une situation qu’il ne maîtrise pas (ce qu’il déteste carrément), il vous sort la vieille excuse du manque d’authenticité pour éviter d’affronter l’inconnu. C’est juste une peur qui s’exprime, pas votre être véritable ni vos valeurs profondes.

Et paradoxalement, c’est à ce moment-là que vous manquez d’authenticité car vous essayez de vous faire toute petite au lieu de vous affirmer et de vous exprimer comme vous le méritez.

Gérer votre visibilité avec authenticité, c’est :

4 Etre consciente que vous avancez même si vous avez peur. C’est normal que vous ne vous sentiez pas 100% à l’aise avec toutes les techniques de visibilité sur le web au début. Ça vient avec le temps, et à chaque fois que vous évoluerez, vous aurez d’autres défis à relever.

5 Oser vous mettre en avant et parler des résultats possibles de votre accompagnement. Vous n’êtes pas obligée de jouer le rôle de quelqu’un d’autre pour ça. Ce n’est pas prétentieux de montrer que vos services sont utiles, c’est même indispensable pour que vos clients aient une raison rationnelle de travailler avec vous.

6 Tisser un lien avec votre communauté et lui proposer vos services en sachant que vous n’attirerez à vous que les personnes qui sont prêtes à devenir clientes. Vous faites votre part du job et vous vous souvenez que la personne en face de vous est libre de dire oui ou non.

Voilà ce que je vous propose : si le sujet d’aujourd’hui vous parle, la prochaine fois que vous vous demanderez si telle stratégie de visibilité est suffisamment authentique ou non pour vous, prenez du recul.
Demandez-vous pourquoi. Si votre réponse commence par quelque chose comme « je vais avoir l’air de » ou « on va penser que », c’est qu’il y a une peur qui vous bloque.
Osez, essayez malgré ça. Car tant que ce que vous faites a réellement pour but d’aider les autres, que vos paroles et vos textes sont sincères, vous n’avez rien à craindre, vous resterez authentique même si vous faites preuve d’un peu d’audace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.